>> Le pays et nous

Le pays et nous

El Muhraqa – Le sacrifice d’Élie


Le Mont Carmel n’est pas une montagne, comme on pourrait l’imaginer : c’est une chaîne qui s’étend sur une bonne vingtaine de kilomètres. Et son sommet le plus saillant est appelé ; aujourd’hui El Muhraqa, Le Sacrifice, parce qu’il est justement le lieu où la Tradition situe le sacrifice d’Élie, dont parle le 1er Livre des Rois, au chapitre 18.

JPEG - 51.6 ko
Muhraqa, le panaroma - 2006 - ©Photo : Patricia Cardet
 


C’est un lieu particulièrement cher aux cœurs de carmes et de carmélites. Et il faut dire que le site est vraiment splendide. On peut contempler un magnifique panorama – le Mont Hermon, la plaine de Yizréel, la vallée de Quichon, la mer Méditerranée …

JPEG - 56.5 ko
Muhraqa, Statue d’Élie - 2006 - ©Photo : Patricia Cardet


Et l’on voit bien là le fier prophète du Dieu Vivant, Dieu–UN, debout, lançant le défi terrible : « Jusques à quand clocherez-vous à deux jarrets ? Si c’est le Seigneur qui est Dieu, suivez-le ! » Et pour tout dire, on n’a même pas du mal, dans ce décor grandiose, de l’imaginer décidant la mise à mort des prophètes de Baal qui corrompaient le peuple (pas très œcuménique, notre ami Élie !)

JPEG - 54.6 ko
Muhraqa, Statue d’Élie, détail - 2006 - ©Photo : Patricia Cardet


Mais en prenant le temps de relire tout ce terrible texte, on peut toujours demander au Seigneur la grâce de reconnaître les Baals devant qui on plie encore le genou au détriment de notre amour pour l’Unique ; et aussi la grâce de nous tenir sans cesse devant Lui, le Vivant : « Que tu étais glorieux, Élie, par tes prodiges !… » (Si 48/ 4)


Car il y a un contraste étonnant entre la scène biblique pleine de violence et d’éclat, et son message profond, qui est de révéler la miséricorde prodigieuse de Dieu qui répond en dépassant toute attente (le feu qui tombe dévore non seulement l’holocauste, mais encore le bois, l’autel, et absorbe toute l’eau qu’Élie a fait verser dessus), miséricorde qui rétablit l’alliance avec le peuple un moment infidèle. La miséricorde, la douce miséricorde de Dieu, c’est bien elle qui se cache dans la réponse de feu ; c’est elle qui transparaît dans toute la geste d’Élie.

JPEG - 63.8 ko
Muhraqa, le feu, détail - 2006 - ©Photo : Patricia Cardet


Mais il y a aussi une autre image qui se présente spontanément à l’esprit : Élie infiniment humble, suppliant, Élie prosterné ; face contre terre et implorant son Dieu pour la terre assoiffée… et le serviteur qui sept fois revient du côté de la mer… et le petit nuage, enfin, « gros comme un poing d’homme » qui doucement monte à l’horizon…

 


« Regardez Élie, vous découvrirez Marie. », avait dit un carme du XIVe siècle.

JPEG - 38 ko
Muhraqa, Chapelle, Vierge à l’Enfant - 2006 - ©Photo : Patricia Cardet


Ici, curieusement, on n’a pas besoin de comprendre. On « sent » combien cette intuition est juste, même si elle n’est pas explicable de façon logique. On « sait » que la Vierge est là, sans bien pouvoir dire comment ni pourquoi. On a presque envie de dire qu’il n’y a pas de raison, du moins qu’il n’y en a pas d’autre que celle-ci : partout où il y a un lieu cher à l’Ordre du Carmel, Marie ne peut pas être absente.

 
JPEG - 52.7 ko
Muhraqa, Monastère, blason - 2006 - ©Photo : Patricia Cardet

Une toute petite communauté de Carmes vit en ce lieu enchanteur.

Leur présence est d’une grande importance. Car Muhraqa est aussi le lieu – un de très rares lieux de notre pays, et d’autant plus précieux – où se rencontrent paisiblement des hommes et des femmes qui appartiennent à toutes les ethnies et toutes les religions qui existent en Israël : Élie, en effet, est vénéré par tous, Juifs, Arabes chrétiens ou musulmans, Druzes… et tous ceux qui viennent d’ailleurs. Ils viennent pour un pèlerinage, pour demander une bénédiction à Élie, pour admirer la beauté du paysage, ou tout simplement pour pique-niquer joyeusement en famille un jour de congé. Et Élie, cet homme terrible que l’on qualifierait aujourd’hui de fanatique, les réunit tous ! Alors, pas vraiment œcuménique, notre ami Élie ?

JPEG - 33.3 ko
Muhraqa, Monastère, fronton - 2006 - ©Photo : Patricia Cardet
 
Haut

 


 Français   English   Contact   Design  © 2005–2021