>>Le pays et nous

Le pays et nous

Stella Maris

JPEG - 40.5 ko
Le couvent de Stella-Maris (gravure ancienne)


 


 


Le couvent le plus connu des Pères Carmes en Israël est le couvent de Stella Maris au Mont Carmel. Son nom qui veut dire Étoile de la mer vient, à l’origine, du phare édifié en 1864 non loin de la basilique des Carmes.

Plus tard, vers 1955, le nom fut étendu à toute la propriété des Pères. Aujourd’hui, si l’on veut arriver au couvent, il suffit de dire à n’importe quel chauffeur de la ville tout simplement « Stella Maris », et il vous y conduira tout droit. D’ailleurs, la rue Stella Maris figure dans tous les plans.

Le couvent est à 4 km environ du site qui est le berceau de l’Ordre : Wadi es Siah, où s’installèrent les premiers frères carmes à la fin du 12e siècle.


Aujourd’hui la ville de Haïfa entoure le couvent.

Le fameux phare est tenu par l’armée israélienne. Le site de Stella Maris est magnifique, et les touristes tout autant que les habitants de Haïfa y montent pour admirer la vue panoramique sur la ville, un port important sur la Méditerranée.

La basilique, elle aussi, est visitée par les pèlerins, juifs, musulmans ou chrétiens, qui viennent « rendre visite » à Elie le prophète dans sa « grotte » située sous le sanctuaire.


Un petit groupe de Pères carmes vit à Stella Maris et reçoit ces pèlerins. Ces carmes sont, tout comme leurs prédécesseurs, de plusieurs nationalités, et, bien sûr, parlent plusieurs langues. Chose fort utile pour donner explications ou conseils à qui en demande. Un centre pour les pèlerins, restauré récemment, permet d’héberger ceux qui désirent rester quelques jours sur place. Il est tenu par les Carmélites de Ste Thérèse de Florence. Un espace permet de petites promenades, les pèlerins peuvent aussi prier au Chemin de la Croix dans le jardin ou bien, dans la basilique, devant la célèbre statue de Notre Dame du Mont Carmel.

 
Haut

 


 Français   English   Contact   Design  © 2005–2021